Mentions légales

Tous droits réservés © - Voyages de Rêve - 2017
Un Site Réalisé par NC-COMMUNICATION

Voyage en Inde, Janvier/Février 2017 > ITINÉRAIRE

À la fin de cet itinéraire, vous trouverez les liens vers tous les hôtels sélectionnés pour ce voyage !


Samedi 14 janvier 2017 :
9H00. Départ de La Tontouta à destination de Chennai via Melbourne et Kuala Lumpur

 SB110 14JAN NOUMEA/MELBOURNE 09H00-13H15
MH148 14JAN MELBOURNE/KUALA LUMPUR 14H50-20H10
MH180 14JAN KUALA LUMPUR/CHENNAI 22H15-23H30

Arrivée à Chennai à 23H30. Transfert à l'hôtel et installation pour une nuit.

***

Dimanche 15 janvier : CHENNAI-NEW DELHI


Petit déjeuner

Matinée et déjeuner libres

Transfert à l’Aéroport

13H10 : Envol à destination de NEW DELHI.   Arrivée : 16h25

Accueil à l’arrivée par votre guide francophone

Transfert en centre-ville.

La ville est dite pour être une métropole opulente aux allures de capharnaüm moyenâgeux et ne manque pas de charme pour celui qui y sera guidé. Les quartiers y sont très différents et chacun recèle de surprises et souvent de merveilles. Delhi est la 3e agglomération indienne en matière de population puisqu'elle abrite un peu moins de 15 millions d'habitants.  Baignée par les eaux saintes de la Yamuna, Delhi ne possède pourtant ni ghâts ni temples vénérables. Ce n'est pas en effet une ville de traditions hindoues, mais plutôt le fruit des créations successives des conquérants, turcs ou afghans, toujours musulmans, qui voulurent y imprimer leurs titres de gloire. À deux reprises, elle fut capitale d'empire,  sous les Moghols tout d'abord, à partir du XVIIe siècle puis sous la domination britannique après 1911. Deux villes s’ignoraient alors : d'un côté la cité victorienne, New Delhi aux orgueilleuses avenues rectilignes, et de l'autre la ville désormais « indigène » Old Delhi, aux bazars débordants de vie et de misère, serrés au pied de sa grande Mosquée. Les empires ont croulé mais Delhi n'a rien perdu de son importance, bien au contraire. C'est aujourd'hui la capitale d'un État de plus qu’un milliard d'habitants et les cités de naguère sont aujourd'hui réunis dans une immense métropole résolument tournée vers l'avenir. Chaque année de nouveaux gratte-ciel de verre et de béton voient le jour et naissent de nouveaux quartiers d'habitation, certains à plus de 20 km du centre-ville, (ce sont souvent les plus luxueux) notamment au sud du Qutub Minar, témoignent d'une activité bouillonnante.

Arrêt au magnifique temple illuminé de Swaminarayan.  

Puis transfert à l’hôtel et installation

Diner inclus et logement


***


Lundi 16 janvier : DELHI


Petit déjeuner

Le matin immersion dans la vielle ville de Delhi incluant la visite de Jama Masjid, et une balade en vélo rickshaw dans le bazar de Chandni Chowk.

Déjeuner dans un restaurant.

Après-midi visite du musée de l’Artisanat et du Qutub Minar et des Tmbeaux de Humayuns (tous deux site de l’Unesco)

Diner inclus et logement.


***


Mardi 17 janvier : DELHI-AGRA  (4H de route)

Petit déjeuner

Départ pour la ville d'Agra.

Arrivée et déjeuner dans un restaurant sur le trajet.

Visite du magnifique Taj Mahal, monument illustre et emblématique de l'inde, célèbre du monde entier. Le Taj Mahal est le plus fabuleux mausolée jamais construit par amour (l'empereur Shah Jahan le fit construire pour sa deuxième épouse, morte en couches), et est devenu le symbole touristique de l'Inde. Le Palais semble flotter dans les airs. Le Taj Mahal est intégré dans un réseau de jardins d’une rigoureuse géométrie. Encadré de deux mosquées en grès et flanqué de quatre minarets, il est parfaitement aligné avec un canal dans les eaux duquel il se reflète. Posé sur une plate-forme,  c’est un édifice octogonal centré et couvert d’une coupole en bulbe. A l’intérieur, la tombe de la reine, qui fut rejointe 30 ans après sa mort par Shah Jahan. Les vraies sépultures se trouvent dans une crypte. La décoration murale est admirable : versets du coran et motifs floraux taillés dans le marbre.  

Diner inclus et logement.


***


Mercredi 18 janvier  : AGRA - FATEHPUR SIKRI – JAIPUR   (5h de route)

Petit déjeuner

Départ pour Jaipur la Capitale du Rajasthan.

Premier arrêt sur le site de Abhaneri, magnifique puit datant du 8ème siècle, puis second arrêt pour la visite du site de Fathepur Sikri, capitale moghole abandonnée en parfait état. En 1568 l'empereur moghol Akbar se rendit dans le petit village de Sikri pour aller voir un homme saint musulman du nom de Salim Chisti. Akbar désespérait d'avoir un héritier mâle. Le saint lui prédit la naissance d'un fils si son épouse venait s'installer dans le village. La prédiction se réalisa en 1569. Akbar décida alors de bâtir une cité et d'en faire sa capitale. Elle fut baptisée Fatehpur Sikri (Cité de la Victoire) après la conquête du Gujarat par les troupes mogholes. En 1585 Akbar abandonna pourtant les lieux et n'y revint jamais. La cité se vida totalement pour devenir une ville fantôme. Aujourd'hui les bâtiments de gré rouge de la citadelle impériale sont dans un parfait état, composés de pavillons, palais, écuries, jardins, salles d'audience, le tout très bien mis en valeur.

Déjeuner en cours de route. Arrivée à Jaipur et installation.

Diner et logement.


***


Jeudi 19 janvier : JAIPUR ET LA FORTERESSE D’AMBER  

 Petit déjeuner

Excursion au Fort d'Amber à 11 km de la ville avec ascension à la forteresse à dos d'éléphant. Visite du palais, datant de l'époque prospère de l'alliance avec les Moghols et célèbre pour ses décorations intérieures  de miroirs et de marbre.

  La ville d’Amber est une ville abandonnée de l'Inde, et est l'ancienne capitale de l'état de Dhundhar, renommé en 1727. Le nom d'Amber est mentionné pour la première fois par Ptolémée. Fondée par la tribu des Minas, elle est prise, en 1037, par les Rajputs Kachhwâhâ, qui en font leur capitale jusqu'à ce qu'ils l'abandonnent au profit de Jaipur, une ville moderne construite, en 1727, sur un plan à damier par le mahârâja Jai Singh II, à une dizaine de kilomètres. Aujourd’hui elle ressemble à un petit village. Perché sur une colline dominant des lacs aussi artificiels que le précédent, le château est protégé par une chaîne montagneuse couverte d'un réseau de fortifications. On y accède à dos d'éléphant (ou en jeep si trop d’affluence touristique  et parfois en compagnie de marchands ambulants particulièrement tenaces et de singes particulièrement voraces.

 Retour en centre-ville avec stop aux  cénotaphes de Gaitore et au Palais des vents.  Le Hawa Mahal ou palais des vents est le plus fameux bâtiment de Jaipur et une partie du complexe du palais. Il est une façade qui s'étale sur plusieurs dizaines de mètres de long pour à peine deux de profondeur: Un gracieux immeuble rose aplati couvert de moucharabiés de pierre! Il permettait aux dames du zenana - l’équivalent hindouiste du harem - de regarder le spectacle de la rue ou les processions qui y défilaient. La façade comporte 953 emplacements derrière lesquels elles pouvaient s’installer sans être vues depuis la rue. Il se visite également (accès par l'arrière).

Déjeuner.

  Après-midi visite du City Palace vaste palais entouré de jardins, de pavillons, de temples et de cours, reliés par une série de ports monumentales : le Maharadjah de Jaipur réside toujours dans ses appartements privés au sein de ce somptueux ensemble palatial. Lorsqu’il y est présent, ses couleurs flottent sur le mat au sommet de la tour de l'horloge.  C’est par la plus modeste Sireha Deohi que l’on accède dans l’enceinte. Au centre de la première cour intérieure, on peut visiter le Mubarak Mahal, intéressant pavillon réalisé au XIXe s par un architecte britannique, Samuel Swinton. Décor finement ciselé. Au balcon du 1er étage, les panneaux signalant l’interdiction de filmer et de photographier n’empêchent pas les touristes de mitrailler les gardiens enturbannés! Dans la deuxième cour,  l’ancien Diwan’i Am, avec ses énormes jarres en argent et une immense parabole satellite. Le nouveau Diwan’i Am est reconnaissable avec ses lustres de style européen. A l’intérieur des salles de réception, grandioses vestiges un peu surannés, des portraits, des miniatures, des tapis et autres souvenirs fastueux. On a rarement l’occasion de visiter le musée des armes et armures, dont les collections sont extraordinaires. Troisième cour, plus petite, mais non moins spectaculaire. Au centre de chaque aile, une porte en forme de paon aux couleurs chatoyantes. Au nord, les jardins du palais, avec de nombreux pavillons qui trahissent une influence moghole.

   Visite de l'observatoire astronomique exceptionnel de Jantar Mantar : à l’entrée du Palais jouxte le l’observatoire des maharadjahs de Jaipur, dont celui de Delhi est variante. D’immenses instruments astronomiques en grès peint en jaune et marbre témoignent de la passion du Maharadjah Sawai Jai Singh II pour les sciences du ciel. Architectures futuristes des cadrans solaires, signes du zodiaque et autres astrolabes. Immense triangle domine cet espace science fictionnesque, le Samrat Yantra permet de lire l’heure et la position des planètes...Il est l’un des cinq observatoires ou yantra fondés par Jai Singh II. Sa construction s'est étalée de 1727 à 1734 et il est composé d’instruments d’une taille colossale. Il est constitué d’une série d’instruments astronomiques, construits sur ordre du mahârâja Jai Singh II dans sa nouvelle capitale de Jaipur entre 1727 et 1733. L’observatoire est inspiré d’un autre qu’il avait fait construire précédemment à Delhi, capitale de l'Empire moghol. Il en fit également construire trois autres à Bénarès, Mathura et Ujjain, mais l’observatoire de Jaipur est le plus important. Cet observatoire a été construit à l’attention du gourou de Jai Sing II, le pandit Jagannath, dans le but d’établir les thèmes astraux et de déterminer les moments les plus propices pour les grands événements (mariages, déplacements,...).

Balade en rikshaw dans le centre-ville

Diner  et logement.


***


Vendredi 20 janvier : JAIPUR -JODHPUR   (6 h de route)

Petit déjeuner

Départ pour rejoindre l'étape de Jodhpur.

Arrivée à Jodhpur, seconde ville du Rajasthan par sa taille et   possède un artisanat actif dans les meubles en bois, les tentures murales et les épices. Du haut des remparts, on domine la ville aux maisons de pierre et aux venelles étroites et tortueuses. On est frappé par la couleur bleue de nombreuses maisons de cette cité. Les habitants ont constaté que cette couleur repoussait les moustiques et autres insectes, et en ont donc badigeonné les murs. C'est pourquoi l'on désigne parfois Jodhpur sous le nom de "Ville bleue".

Déjeuner en cours de route.

Arrivée et installation, diner et logement.


***


Samedi 21 janvier : JODHPUR : JAISALMER

Petit déjeuner

Départ pour le désert du Thar et la ville de Jaisalmer

Déjeuner en cours de route.

Arrivée et installation à l'hôtel

Poste avancé sur le désert de Thar, la cité lointaine de Jaisalmer en contrôlait autrefois la traversée par les nombreuses caravanes qui assuraient le commerce entre l'ouest et le nord de l'Inde. En arrivant à Jaisalmer par la route, la première vision est celle de la citadelle fortifiée émergeant de l'horizon, impressionnante avec ses murailles et ses tours massives. La beauté de Jaisalmer tient largement à son architecture exceptionnelle, d'une grande homogénéité. Et en effet, cette petite ville a su, grâce sans doute à son mode de vie ancestral, se conserver intacte en traversant les siècles.

Diner et logement


***


Dimanche 22 janvier : JAISALMER

Petit déjeuner

Visite à pied de la forteresse. Du haut des remparts de la citadelle on jouit de vues superbes sur la ville et ses environs. A l'intérieur vous visiterez le Palais Gaj Mahal puis deux petits temples hindous et un très bel ensemble de temples jaïns magnifiquement sculptés, édifiés au 15 ème siècle : ces temples, en marbre blanc et grés mat, construit par la riche communauté jaïn de Jaisalmer sont d'une richesse artistique rare. Les sculptures murales sont magnifiquement ciselées et la coupole principale du deuxième temple travaillée dans un seul bloc de marbre. On peut passer des heures à observer la finesse de chaque petit détail du travail des artistes. Splendide.

Puis départ à pied dans la ville basse au pied du Fort : on se promène et on flâne dans les ruelles de la ville basse où se concentre l'activité de la cité avec ses nombreux artisans : cordonniers, tailleurs, bijoutiers, quincailliers, pâtissiers et, bien entendu, de fort nombreux vendeurs de souvenirs en tous genres, car le touriste ici abonde.

Visite d’une  Haveli : la ville témoigne encore de son opulence d'antan par de somptueuses résidences de marchands aux façades de grès ocre-rose finement ciselées. Ces superbes et vastes maisons de maîtres, appelées havelis, sont construites autour de cours intérieures qui assuraient un peu de fraîcheur pendant les mois chauds. Des loggias à colonnettes sont pourvues de balcons et fenêtres à claire-voie.

On se perd aisément en flânant dans les ruelles de la ville basse, si l'on quitte la rue principale, mais en fait, on s'y retrouve très vite sans qu'il soit besoin de guide.

Déjeuner

Apres midi : vous irez contempler la procession de quelques femmes qui, la cruche sur la tête, vont puiser de l'eau au Gadhisar Tank, petit lac artificiel, bordé de temples et de pavillons. Puis vpis partirez assister au coucher du soleil aux Cénotaphes de Bara Bagh,  ancien jardin des souverains de Jaisalmer : les décoratifs chhattri (cénotaphes) des Mahârawal (souverains) de Jaisalmer sont édifiés sur une colline située près d'un petit lac en contrebas, dans un très beau décor. Sous le dôme de chaque chattri, une petite stèle représentant une ou des "sati". Initialement, une sati était une souveraine qui s'immolait par le feu pour ne pas survivre à son royal époux. Puis, cette coutume s'est répandue dans la société. Elle fut interdite au 19 ème siècle par les Britanniques mais dans les milieux traditionalistes, même de nos jours, cette forme de suicide est considérée comme un acte de courage suprême et, en tout cas, les sati d'autrefois sont très vénérées.

Diner et logement


Lundi 23 janvier : JAISALMER

Petit déjeuner

Journée libre pour un petit peu de shopping ou un reportage photo dans le village.  Jaisalmer est une destination très touristique et les magasins sont nombreux, aussi bien dans la rue principale de la ville basse que le long de la rampe d'accès à la citadelle et encore autour de la place devant le palais royal. La concurrence est donc vive et il est souhaitable de discuter. Les bijoux en argent, et tous autres objets du même métal, sont la grande spécialité du village. Il est encore possible de trouver des bijoux anciens de femmes des tribus du désert. Néanmoins, les copies sont les plus nombreuses et fort habilement faites. L'argent se vend souvent au poids, mais le prix est fonction du travail...  On sera sans doute aussi tenté par les innombrables tentures de patchworks de couleurs vives (venant souvent du Gujarat proche), les toranas (arches de bienvenue) de tissus brodés, les broderies de couleurs aux fins motifs de Barmer.


En option : Possibilité de partir en excursion vers les dunes de Khuri ou de Sam avec possibilité localement de faire une sortie à dos de chameaux. Les dunes de Khuri  (50 km de Jaisalmer).  Dans cette partie du désert de Thar, constituée en Désert National Park, on peut rencontrer, si on a beaucoup de chance, une faune spécifique (chats sauvages, renards, lièvres, outardes, etc.). Il est plus aisé de rencontrer des loueurs de dromadaires, des musiciens ambulants ou un jeune garçon actif qui transporte sa glacière pleine de cocas sous le soleil. Le coucher de soleil sur les dunes est magnifique.   

Repas non inclus

Logement


***


Mardi 24 janvier : JAISALMER : JODHPUR  

Petit déjeuner

Route vers Jodhpur.

Arrivée et installation

Déjeuner

Temps libre dans le Badar bazar autour de la Clock Tower, (Tour de l'horloge) visible de loin, ou exercent des artisans et des marchands de toute sorte. Les étals parfumés des marchands d'épices, de grains, de fruits attirent le chaland. De modestes boutiques exposent une abondance de saris très colorés, des machines à coudre d'occasion et une foule d'autres choses. Les marchands de guirlandes sont installés à l'entrée des temples noyés dans ce marché. La ville est réputé pour ses antiquités ou semi antiquités et le travail de meubles en bois. La plupart des boutiques sérieuses se situent sur Umaid Bhawan Palace Road.

Pour ceux qui le souhaitent, départ à pied pour une visite du magnifique fort de Mehrgarh. Le "Fort de sa Majesté", est l'un des plus grands et plus beaux du Rajasthan. Ses murailles font 400 pieds de haut. Son intérieur est une ravissante dentelle de pierre. Vous contemplerez des vêtements royaux sertis de pierres précieuses, des palanquins et sièges d’éléphants en argent massif.

Diner et logement


***


Mercredi 25 janvier : JODHPUR : UDAIPUR  (4h de route)

Petit déjeuner

Départ pour Udaipur  et arrivée en milieu d’après-midi

Déjeuner sur le trajet

Installation pour deux nuits.  Diner et logement


***


Jeudi 26 janvier  : UDAIPUR

Petit déjeuner

Départ pour une matinée de visite de l'une des plus belles villes de l'Inde, Udaipur la ville blanche  offrant un magnifique palais, le plus vaste complexe du Rajasthan avec un dédale de halls, salles d'apparat, terrasses, cours intérieures et un magnifique panorama sur le lac de Pichola et la vielle ville.

Visite des jardins des demoiselles aménagés au 18ème siècle puis passage au temple de Jagdish.

Visite du magnifique Palais d'Udaipur le plus vaste complexe du Rajasthan avec un  dédale de halls, salles d'apparat, terrasses, cours intérieures et un magnifique panorama sur le lac de Pichola et la vieille ville.

Déjeuner

Départ pour une croisière sur le lac. (30 minutes environ)

Rendez-vous vers 18h, pour aller assister à spectacle de danses et marionnettes dans l'enceinte de la Bagore Ki Haveli, grande et belle demeure édifiée au 18ème siècle.

Reste de la journée libre en compagnie de votre guide : un autre charme est  son artisanat exposé dans de multiples autour du Palais et du Jagdish temple ou l'on observe aussi les milles petits métiers traditionnels, les vendeurs de bétels, d'images pieuses, les pâtissiers enroulant leurs tortillons dans la friture.

Diner et logement.


***


Vendredi 27 janvier  : UDAIPUR –VOL POUR CHENNAI –ROUTE POUR PONDICHERY

Petit déjeuner

Transfert à l’Aéroport le matin. Envol à destination de Chennai dans le Tamil Nadu

Vol pressenti : Départ 07h00 Arrivée 12h20  sur vol  Jet Airways 9W 2094 (via Mumbay)

Arrivée et accueil par votre nouveau guide pour le Tamil Nadu.

Transfert dans un restaurant pour un déjeuner rapide.


Départ sans tarder vers la petite ville de Pondichéry.

Arrivée et installation en centre-ville

Diner inclus et logement pour 04 nuits.

Pondichéry (devenue officiellement Puduchery en 2008, l'un de ses anciens noms) est une petite ville du Sud-Est de l'Inde. Ville-état ou Union territory au milieu de l'état du Tamil Nadu, elle est la capitale des anciens comptoirs français : Pondichéry, Karikal, Yanaon, Mahé et Chandernagor. Véritable symbole de la présence française en Inde, Pondichéry est un territoire enclavé dans l'état du Tamil Nadu à la pointe sud est du pays. D'une superficie de près de 300 km², le territoire symbolise une époque tumultueuse durant laquelle d'étonnants personnages comme Dupleix, porteront très haut un rêve de grandeur coloniale, malheureusement sans lendemain.  Pondy, comme on l'appelle souvent, a un caractère très particulier de par son passé lié à la France : par son architecture coloniale elle se différencie des autres villes de l'Inde, avec ses noms de rues en français dans la Ville Blanche, ses terrains de pétanque et sa langue locale, le tamoul, riche en mots d'origine française. On s'y repose, on profite de l'ambiance calme (par rapport aux grandes villes du pays) et on y fait du shopping. Nombreux aussi sont les indiens qui viennent passer le week end (de Chennai, Bangalore ou même Bombay) pour la même raison. La promenade du bord de mer qui longe la Ville Blanche et s'étend sur 1.5 km est parcourue matin et soir par une foule de touristes et de locaux, la statue de Gandhi s'élève à mi-chemin. La ville est  une des destinations préférées des touristes indiens et français.

Promenade sur Goubert avenue (Beach road) : longue d'un kilomètre et demi, la balade est agréable le matin et en soirée pour profiter de l'air de la mer.

Le grand Bazar : grand marché couvert et riche en couleurs et en articles

L'Alliance française : installée rue de Suffren, l'Alliance dispose d'une bibliothèque récemment restaurée et offre de nombreuses activités culturelles. Tous les bâtiments des institutions françaises, comme l'Alliance, l'Institut Français, l'Ecole d'Extrême-Orient et le Lycée sont installés dans de beaux bâtiments que l'on peut visiter.

Shopping : outre l'encens, les savons et autres bougies, on trouve à Pondichéry une grande variété de magasins. Une petite foire a régulièrement lieu en bord de mer et propose toutes sortes d'objets artisanaux mais on trouve aussi des magasins du Cachemire, du Tibet et de plus en plus de boutiques de créateurs comme The Red Courtyard, Nirvana et Pondy Cré'Art où Indiens et Européens travaillent ensemble. Fabindia a également une boutique dans la Ville Blanche.

La plage : si le bord de mer était il y a quelques années une belle plage, elle a aujourd'hui disparu et la baignade est interdite. Les plages au nord et au Sud de Pondichéry sont réservées aux pêcheurs et ne sont pas très propres. Pour se baigner il existe la plage d'Auroville (Repos beach) et quelques autres petites plages mais la mer reste parfois dangereuse à cause de forts courants.


***



Samedi 28 janvier : PONDICHERY ET AUROVILLE

Petit déjeuner

Première journée de visite guidée de Pondichéry en faisant un tour de la ville blanche en vélo rikshaw et un tour à pied dans le quartier français.

Visite des ruelles alignées du quartier français avec ses beaux monuments coloniaux et ses jardons à la Française. Vous y découvrirez de magnifiques bâtiments dont celui de l’alliance Française rue de Suffren, l'Institut Français, l'Ecole d'Extrême-Orient et le Lycée Français.

Visite de l'ashram : entrée dans l'enceinte de l'ashram et pour ceux qui le souhaite recueillement et méditation autour du Samadhi où Sri Aurobindo et La Mère sont enterrés. L'ashram constitue un pôle d'attraction essentiel et les darshans (visites à l'occasion des anniversaires de Sri Aurobindo et de la Mère) attirent des centaines de milliers de personnes chaque année.

Visite d’une très belle église puis passage au Temple de Ganesh : à deux pas de l'ashram devant lequel Lakshmi, l'éléphante du temple bénit les passants qui déposent une pièce dans sa trompe. Il existe plusieurs autres temples hindous mais aussi plusieurs églises et même une cathédrale (église de Notre-Dame) et plusieurs mosquées dans le paisible quartier musulman.

Déjeuner

Après- midi excursion vers la cité d’Auroville pour aller admirer le Matrimandir. La cité de l’Aurore ou cité de l’Unité Humaine est située au sud de l’Inde, à 10km de l’ancien comptoir français de Pondichéry. Depuis sa création,  la cité veut être une cité "universelle où hommes et femmes de tous pays puissent vivre en paix et en harmonie au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toute nationalité". Aujourd'hui La cité compte près de 1800 résidents originaires de 36 pays, qui  ont voulu tenter cette expérience unique au monde. Chaque individu doit exercer une activité utile à la communauté et une activité pour son développement personnel. Quatre zones d’activités ont été mises en place : internationale, culturelle, résidentielle et industrielle. De nombreux ateliers de production ont été créés : ateliers d’encens, de bougies, de poteries, de prêt-à-porter, de maroquinerie. Les productions sont vendues non seulement à Auroville et à Pondichéry mais aussi à l’étranger. Les Aurovilliens ne reçoivent pas de salaire car l’idée est de construire une "économie fraternelle", il n’y a pas d’argent qui circule à l’intérieur de la cité. Des services aussi variés dont une ville a besoin sont présents dans la cité : l’éducation, la médecine, la recherche, la préservation de l’environnement, l’Art, la culture…Les résidents sont regroupés en communauté (à peu près une centaine) qui a chacune une taille variée selon le nombre de maisons et de personnes qui y vivent. Ces communautés doivent permettre à chaque individu de trouver sa place, elles ont chacune des tâches à réaliser. Ainsi chaque communauté se charge de gérer la vie quotidienne mais lorsqu’il s’agit de prendre des décisions importantes concernant l’ensemble de la cité, c’est l’Assemblée des résidents qui intervient. Pour tous les problèmes concernant le domaine de la loi, c’est la Fondation indienne composée de représentants politiques et intellectuels qui se charge de les régler. Et enfin, il y a un conseil international avec des organisations mondiales, notamment l’Unesco qui donne une certaine légitimité à la cité. Auroville c’est donc l’expérience d’un monde nouveau, avec des priorités comme la protection de l’environnement, la préservation de l’eau, le développement d’énergies nouvelles (énergie éolienne, solaire) tout en essayant de vivre dans en paix.  Mais au-delà de ce "rêve" de Sri Aurobindo et au-delà de la réalité de cette Unité Humaine qui se construit de jour en jour grâce au travail de ceux qui ont voulu y croire, cette cité nous montre qu’une fraternité entre les hommes est possible et que d’autres « Auroville » devraient fleurir à l’image de celle-ci…. Visite d’une ferme de Spiruline crée par un Aurovillien.

Diner dans un restaurant français et logement


***


Dimanche 29 janvier : PONDICHERY

Petit déjeuner

Mise à disposition d’un plan et d’un rikshaw avec chauffeur à raison de 03 heures pour découvrir et rayonner sur la ville en liberté.

Ateliers de papiers mâches de l’ashram, galeries de peintures, shopping au grand bazar, petites boutiques de prêt à porter  ou d’aménagements de la maison, galeries marchandes sur Mg Road et Nehru Street, dégustation d’un café en bord de mer sur la corniche…

Curiosités de la ville, centre de broderie des sœurs de Cluny,

Retrouvailles de tout le groupe dans un restaurant.

Après-midi en liberté. Nous vous proposerons d’aller à la rencontre d’une ONG en charge de classes scolaires pour les enfants des familles les plus pauvres.

Diner et logement


***


Lundi 30 janvier : PONDICHERY

Petit déjeuner

Journée en liberté. Possibilité d’aller prendre un bain de mer à l’extérieur de la ville sur la plage de Auroville.

Repas non inclus  

Logement


***


Mardi 31 janvier : PONDICHERY / MAHABALIPURAM

Petit déjeuner

Départ pour le village de pécheurs de Mahäbalipuram abritant de magnifiques temples de l’unesco

Arrivée et installation à l'hôtel

Déjeuner  

Visite des sites de Mahäbalipuram, en bord de mer qui abrite des sites datant du VIIème siècle. Le village impressionne de par la beauté majestueuse de ses constructions monolithiques. Sur place pas moins de 70 monuments architecturaux de style rupestre et médiéval et  des temples sculptés en un bloc. Le village est aussi un centre dédié à la sculpture et partout dans le village, les ateliers vont bon train…

Visite du site.

Diner  à thème poisson et logement.


***


Mercredi 1er février : MAHABALIPURAM-AEROPORT DE CHENNAI

Petit déjeuner

Départ pour rejoindre l'Aéroport de Chennai.

11h45 : Vol à destination de la Nouvelle-Calédonie via Kuala Lumpur et Melbourne


MH183 01FEV CHENNAI/KUALA LUMPUR 11H45-18H05
MH123 01FEV KUALA LUMPUR/SYDNEY 23H30-10H45+1
SB141 02FEV SYDNEY/NOUMEA 13H00-15H50


Arrivée à Nouméa le jeudi 2 février à 15H50


***

          

Hôtels sélectionnés, soumis à modification de dernière minute…

Nuits  Catégorie des chambres , cliquez sur les noms d’hôtel pour les visiter !

Chennai :   Quality Inn Sabri

Delhi :   Picadilly

Agra : 4 point Sheraton

Jaipur : Country Inn & Suites,

Jodhpur :  Marugarh

Jaisalmer : Golden Haveli

Jodhpur : Ranbanka (centre-ville)

Udaipur : Rajputana Resort

Pondichery : Aitithi

Mahabalipuram : Ideal Beach