Mentions légales

Tous droits réservés © - Voyages de Rêve - 2017
Un Site Réalisé par NC-COMMUNICATION

VOYAGE AU CANADA Du 19 Septembre au 5 Octobre 2015 > Les Photos de notre Voyage

19 septembre. NOUMEA-TORONTO

Départ de La Tontouta à destination de Toronto via Auckland et Vancouver.

Accueil par votre guide francophone à l'aéroport de TORONTO. Transfert à votre hôtel.


Dîner et nuit à TORONTO

Hôtel Quality Airport East   

http://www.choicehotels.ca/cn310




20 septembre. TORONTO-NIAGARA-TORONTO

Petit-Déjeuner et départ pour les plus que célèbres chutes du Niagara. On s'attend à des cataractes d'eau en pleine forêt ? Pas du tout : ici, tout a été prévu pour le voyageur : hôtels, restaurants, tours immenses qui dévoilent de vertigineux panoramas, mais aussi avec ces bateaux qui luttent contre le courant pour vous faire goûter aux embruns que soulèvent les bouillonnements assourdissants du Niagara (croisière au pied des chutes incluse). Niagara Falls, l'incroyable démesure naturelle !


Déjeuner dans un restaurant panoramique


Au retour, arrêt à Niagara-On-The-Lake : petite ville très "british" où l'on pourra faire des achats dans de très coquettes et pimpantes boutiques.


À votre arrivée à Toronto, tour d'orientation de Toronto. Toronto représente la démesure Nord-Américaine. Toronto vit à l'heure des U.S.A. Active et prospère, la ville est très influencée par le monde des affaires : le centre-ville, un petit Manhattan, avec ses tours de verre, ocres ou vert profond, avec ses grands taxis pressés, sans oublier les Torontoises, tenues de ville plutôt élégantes, "chaussures de course" blanches aux pieds. Le lac qui borde le sud de la ville en est un peu son âme : café, restaurants ...le "lakeshore" est un lieu de promenade apprécié dès la venue des beaux jours. On découvrira l'Hôtel de Ville, Queen's Park, le Parlement de l'Ontario, le quartier chinois.


Dîner et Nuit à TORONTO



21 septembre. TORONTO-LES MILLE ILES-OTTAWA

Petit-déjeuner et départ en direction de la région des Mille-îles autrefois peuplée par les Indiens Iroquois et surnommée " Jardin du Grand Esprit ".

Déjeuner suivi d'une croisière : La région des Mille Iles sur lesquelles de magnifiques demeures de vacances avaient été édifiées. C'est l'histoire de ces maisons, souvent luxueuses que l'on découvrira au fil de l'eau.


Continuation pour Ottawa.


Dîner et nuit à OTTAWA

Hôtel Quality Gatineau

http://www.clariongatineau.ca/introfranc.html



 22 septembre. OTTAWA-MONTREAL

Petit-déjeuner et découverte d'Ottawa. Autant Montréal est francophone, autant Ottawa est anglophone, malgré sa proximité géographique. Ottawa est la capitale du Canada : elle le représente officiellement de Vancouver à Halifax; une capitale atypique, avec à peine 350 000 habitants, une activité réduite, un nain économique comparée à Toronto, ou à Montréal, ses deux voisines. Tour d'orientation d'Ottawa. Cette ville se contente, si l'on peut dire, d'être le siège du Parlement, et d'abriter dans ses bâtisses cossues le monde feutré des ambassades. Point de passage obligatoire des chefs d'États et des têtes couronnées qui visitent le pays, Ottawa c'est la célèbre Tour de la Paix qui offre un beau panorama. On découvrira la beauté simple du Canal et des Chutes Rideau, sans oublier le quartier des Ambassades.

Déjeuner.
Puis visite du Musée Canadien des Civilisations.  Il retrace l'Histoire du Canada, depuis les Amérindiens, avec d'intéressantes pièces, tels des canoës, des tipis, mais aussi de beaux costumes traditionnels. Une immense salle est par ailleurs consacrée aux totems. À ne pas manquer !


Départ pour Montréal.


Diner et nuit à  MONTRÉAL

Hôtel Les Suites Labelle (centre-ville)

www.hotellabelle.com



23 septembre. MONTREAL

Après le petit-déjeuner, visite guidée de l'île de MONTRÉAL Montréal est une île : le saviez-vous ? Montréal, c'est donc le fleuve Saint-Laurent qui la protège de ses bras puissants. Mais c'est aussi " La Montagne ". Modeste promontoire et pourtant, symbole naturel de cette ville, que coiffe une gigantesque croix latine illuminée à la nuit tombée. Le Mont Royal, ainsi nommé par Sieur de Maisonneuve, premier véritable colonisateur de la ville. Souvenons-nous en promenant notre regard à travers ces fouillis d'érables, qu'à son arrivée, seuls ici, régnaient en maîtres Amérindiens, Trappeur et " coureurs des Bois ". Seule la traite de la fourrure, alimentée par une faune généreuse (castors, ragondins, lièvres mais aussi lynx, ours et loups) comptait ici.

Le vieux Montréal conserve quelques belles empreintes des XVIIIèm et XIXèm siècles commerçants puis industriels, avec ses anciens " comptoirs ", ses entrepôts aujourd'hui silencieux, dont les devantures blafardes sont les cernes du vieux port.

Mais Montréal est aussi une ville très moderne, avec tout ce que cela peut signifier en Amérique du Nord, car Montréal c'est aussi l'Amérique. Son centre-ville est un Petit-Manhattan, un New York à l'échelle beaucoup plus humaine, mais avec les mêmes types de gratte-ciel, les mêmes parcs immenses, les mêmes excès et les mêmes beautés. Bref, Montréal, une ville bigarrée qu'il faut apprendre à aimer.

Déjeuner

Visite du Biodôme, il est situé tout près du Stade Olympique et du Jardin Botanique, dans l'ancien vélodrome couvert de Montréal. Il ne s'agit pas d'un musée mais d'un véritable raccourci vivant et didactique de quatre grands "écosystème", avec la Jungle amazonienne, le Saint-Laurent marin, la Forêt Laurentienne et le Monde Polaire. Vivant, car on y voit les animaux typiques qui peuplent ces quatre zones climatiques, et didactique car à travers cette promenade d'une heure environ, le visiteur comprend la fragilité des systèmes qui régissent la vie de notre planète. 10 000m2 d'un fort dépaysement plusieurs fois renouvelé.


Dîner de Smoked-Meat. Traduire simplement en français, le nom de cette spécialité très Montréalaise, risquerait de ne rien restituer de sa saveur si particulière : viande de boeuf fumée certes, mais sans oublier herbes et épices nombreuses qui entrent dans sa préparation ni cette marinade à la bière qui lui donne sa souplesse et son fumé.

Nuit à MONTRÉAL



24 septembre. MONTREAL-LA MAURICIE
Petit-déjeuner et départ pour la région de la Mauricie. Cette région, fort boisée, s'étend du sud du Lac St Jean jusqu'à Trois-Rivières. C'est la rivière St Maurice, connue pour le "flottage" des billes de bois, qui lui a donné son nom. Au tout début du siècle encore, les "draveurs" sautaient d'un tronc à l'autre pour en orienter le cours sur la rivière : exercice périlleux qui coûta la vie à nombre d'entre eux. Puis les troncs arrivaient à Trois-Rivières. Récupérés mécaniquement, puis séchés, traités, ils étaient débités pour un usage ou un autre.

Déjeuner

Après-midi, libre pour profiter des activités de plein air disponible sur le site.


Diner et nuit en Pourvoirie.

Pourvoirie La seigneurie du Triton

www.seigneuriedutriton.com


Ma cabane au Canada !

Les pourvoiries sont des territoires exclusifs de chasse et pêche appartenant à des propriétaires privés, à l'origine réservés exclusivement aux chasseurs et aux pêcheurs. Mais, depuis une vingtaine d'années, elles se développent de plus en plus en lieu de villégiature, proposant non seulement des hébergements avec service hôtelier de toutes gammes, mais aussi des activités nature, été comme hiver : Pêche et chasse, bien sûr, mais aussi l'observation, la randonnée, la motoneige, le canot…


25 septembre. LA MAURENCIE-LAC SAINT JEAN

Petit-déjeuner

Pour commencer votre journée, vous aurez une randonnée jusqu'au barrage de castors en compagnie de votre guide-nature.

Route en direction du Lac St Jean.

Déjeuner de spécialités locales.

Visite du zoo sauvage de Saint Félicien. St Félicien est tout-de-même unique, puisque l'habitat de chaque espèce a été parfaitement respecté, qu'il s'agisse de celui de l'orignal, du cerf, du castor, de l'ours, du bison ou du loup.

Unique encore puisque son domaine est immense, si vaste que pour s'y déplacer on doit emprunter un petit train (grillagé ...).


Diner et nuit au LAC SAINT JEAN

 Hôtel Manoir Roberval

http://www.manoirroberval.com/



26 septembre. LAC SAINT JEAN

Petit-déjeuner

Ce matin, arrêt aux boutiques du village de pointe bleue.

Déjeuner


VILLAGE FANTÔME DE VAL JALBERT. Point de fantôme, mais une belle restitution du passé industriel de l'entre-deux guerres au Québec. On oublie en effet que dans les années 20, c'est à Val Jalbert qu'était fabriqué le papier sur lequel on imprimait le "New-York Times". Une chute d'eau tumultueuse alimentait l'usine en énergie et faisait fonctionner bielles et marteaux broyeurs de matériaux. De là partaient des trains posés sur une voie ferrée directement reliée à New York. Ouvriers et contre-maîtres disposaient de simples, mais coquettes et, pour l'époque, confortables maisons de bois. Ce sont elles que l'on visite de nos jours encore. C'est un cadre touchant, témoignage de vies laborieuses au milieu de la nature : tout cela s'est un beau jour brutalement arrêté lorsqu'on ferma la fabrique. Val Jalbert fut désertée et tout resta en l'état.Une ascension en téléphérique vous donnera une vue imprenable depuis le sommet de la chute.

Diner

www.notrehotel.ca



27 septembre. LAC SAINT JEAN-LE CHARLEVOIX

Petit-déjeuner

Déjeuner dans un camp en bois rond en bordure de lac.

Balade en canot Rabaska : Le Rabaska était employé autrefois par les coureurs des bois pour circuler sur les lacs et rivières du territoire québécois.

Randonnée pédestre dans le Sentier d'interprétation du milieu naturel québécois: interprétation des plantes aux propriétés médicinales, des arbres et des multiples composantes qui garnissent la forêt québécoise.

Visite du site du coureur des bois : Un arrêt pour connaître le mode de vie des Amérindiens au temps de la colonisation. Vous y découvrirez le mode de vie des Amérindiens et leur occupation du territoire suite à l'arrivée des Blancs sur le continent américain.


Observation de l'ours noir, une façon étonnante d'expérimenter la nature québécoise! Allez à la rencontre de l'ours noir dans son habitat naturel. Installé confortablement dans un mirador, une charpente massive de bois coiffée d'un toit végétal, vous pourrez observer l'ours noir en toute sécurité et découvrir le comportement de cette bête fascinante. Attiré par un système d'apprivoisement basé sur la distribution de nourriture au quotidien, l'ours noir se présente tous les jours sur le site pour le plus grand plaisir des explorateurs d'un jour. Avant l'observation de l'ours noir, vous assisterez à une conférence dynamique expliquant le régime alimentaire, les particularités physiques, les moeurs, le mode de reproduction et l'habitat de l'impressionnant animal.


Arrêt-photo au charmant village de sainte-rose-du-nord, le temps d'admirer le fjord du Saguenay. La route serpente le long du fjord du Saguenay. Cette rivière fût jadis un gigantesque glacier qui éventra la montagne, si bien qu'aujourd'hui la profondeur de la partie immergée voisine les 100 mètres. Dans ses eaux se mirent d'imposantes falaises de granit érodé tout aussi élevées : spectacle puissant comparable à ceux que l'Alaska ou la Norvège peuvent nous offrir.

Diner et nuit dans le Charlevoix.

Hôtel Belvédère



28 septembre. LE CHARLEVOIX-TADOUSSAC-QUEBEC

Petit déjeuner et route en direction de Tadoussac.

Tadoussac est synonyme d'observation en tout genre de cétacées : baleine blanche, rorqual et épaulard. Ce fut aussi le premier poste de traite de fourrures de la vallée du Saint-Laurent.

En option, croisière d'observation des baleines d'une durée de trois heures. A bord de bateaux prévus à cet effet, on part au large et l'on a toutes les chances d'observer de véritables ballets aquatiques : vous n'oublierez ni le souffle puissant des cétacés, ni l'apparition de leur aileron, quelquefois à quelques mètres de vous, ni leur dos qui ondule à n'en plus finir, au-dessus des flots. Chaque année en début d'été, de nombreux mammifères marins passent sur cette route afin de se nourrir.

Déjeuner à Tadoussac

Temps libre dans le village de Tadoussac.   Visite du village : la chapelle des indiens, la plus ancienne chapelle d'Amérique du Nord, construite par un missionnaire jésuite ; le grand Hôtel Tadoussac, symbole de la ville, avec son toit rouge à clocheton ; le poste de traite Chauvin, la reconstitution de la première maison entièrement en bois du Canada datant de 1600.

Ne manquez pas la jolie vue sur Tadoussac depuis le quai du petit port

Continuation pour Québec.


Diner de saumon dans la vieille ville et nuit à Québec.

Hôtel le Voyageur

www.motel-voyageur.com



29 septembre. QUEBEC

Petit-déjeuner puis visite guidée de la ville Québec n'est pas une ville, c'est un monument Historique! Si l'on vous demande quelle est la seule ville ceinte de remparts en Amérique du Nord, vous répondrez assurément Québec. Cette cité, répertoriée par l'UNESCO comme "Joyau du Patrimoine Mondial" est effectivement unique. L'histoire de l'installation Française, puis Anglaise en Amérique y est en grande partie contée : Les comptoirs des premiers négociants,  à la fois commerces et maisons d'habitation sont toujours là. Ils portent toujours les noms de leurs propriétaires des années 1600 et 1700. Les combats Franco-Anglais ont aussi laissé leurs traces à Québec : les plaines d'Abraham racontent ces durs affrontements qui ont forgé l'âme de cette Province et en ont pétrit toutes les particularités. Mais Québec, c'est l'histoire du Chemin de fer au Canada, celui que l'on nomme  "le C.N", (pour Canadian National). Ce chemin de fer plus que centenaire a fini un jour par relier le canada d'un océan à l'autre, comme l'indique la devise du pays "A MARI-USQUE-AD-MARE". Plus de 5000 km de voies-ferrées relient les Provinces Maritimes à Vancouver, en passant par les Rocheuses. C'est pourquoi, au fil des kilomètres de voies, le "C.N" avait décidé d'implanter dans toutes les villes d'importance, des unités hôtelières de luxe pour y accueillir les riches voyageurs. A Québec, on édifia l'archi-célèbre CHATEAU FRONTENAC. Avec ses tourelles dominant le Saint-Laurent, c'est un Château de contes de fées : Gigantesques murs de pierre, toits verts-bronze, mais surtout chambres et halls luxueux, parés de couleurs chatoyantes, riches tapis, boiseries sombres, vue imprenable sur le fleuve, le CHATEAU FRONTENAC, c'est Québec.


Déjeuner au Manoir Montmorency.


Arrêt aux  Chutes Montmorency. Faisant face à l'Île d'Orléans, elles sont plus hautes de 30m que celles de Niagara, mais bien moins impressionnantes.


Balade sur l'Île d'Orléans. L'Île d'Orléans ressemble à la Normandie ! Avant la construction du pont en 1935, il fallait s'y rendre en bateau ou à pied sur le Saint-Laurent gelé en hiver. Une véritable architecture rurale s'offre à vous : paysages parsemés de maisons de pierre, de vieilles fermes, des églises de pierre et des chapelles de procession. On y dénombre encore aujourd'hui environ 50 maisons datant du régime français


Diner et nuit à Québec


30 septembre. QUEBEC

Petit déjeuner et journée libre pour « magasiner » dans le vieux Québec.

Repas libres.

Nuit à Québec



1 octobre. QUEBEC-MONTREAL


Petit déjeuner

Départ vers la campagne Québécoise.


Déjeuner dans une "Cabane à Sucre". Pourquoi cabane et pourquoi sucre ? Parce qu'il est une tradition québécoise, bien ancrée dans les moeurs, qui consiste, dès la mi-avril, à la sortie de la sève nouvelle des érables, à se réunir entre amis, à l'occasion d'un copieux déjeuner dominical. À cette érablière, ce bâtiment rustique au milieu des arbres destiné à transformer en la chauffant, cette sève en sirop parfumé, s'ajoute donc une grande salle capable d'accueillir des groupes. L'ambiance y est souvent très familiale, bon-enfant. La décoration, simple et chaleureuse, est basée sur l'utilisation du bois. Les mets servis sont généreux et du terroir: lard grillé ou omelette au sirop d'érable, fèves au lard et crêpes au sirop d'érable, le tout, si on le désire, arrosé de bière locale (non inclus).


Ce repas est animé par un musicien québécois qui, outre l'ambiance qu'il mettra avec ses interprétations de danses traditionnelles, vous initiera à la musique folklorique.

Mais voici l'inoubliable dessert...on sort de table et l'on va déguster le sirop tiède et épais coulé sur une "table de neige" glacée, à l'aide d'un petit bâton. Délicieux !

Diner et nuit à  MONTRÉAL


2 octobre. MONTREAL


Petit déjeuner

Profitez-en aussi pour faire votre "shopping". Mais en français du Québec, on dit fort justement "magasinage". Montréal a une particularité: son centre-ville est construit sur deux niveaux. Visibles, les hautes tours de verre s'élèvent dans le ciel et font une concurrence réglementée au Parc du Mont-Royal. Invisible, la ville souterraine, en plein quartier des Affaires, étend ses galeries marchandes tentaculaires sur des dizaines de kilomètres. Depuis la Place Ville-Marie ou depuis les Grands Magasins (La Baie, Simons) ou encore les grands hôtels du centre, on peut accéder sans sortir, à des centaines de commerces : restaurants, cinémas, et surtout boutiques de toutes sortes. Bref, ici, le monde de la grande consommation a trouvé un abri spacieux et confortable qui se moque bien des rigueurs du climat hivernal!   

Repas libres.

Nuit à Montréal.


3 octobre. MONTREAL-NOUMEA

Petit déjeuner.  
Temps libre pour effectuer les derniers achats avant le départ.
Déjeuner libre.

Transfert à l'aéroport pour prendre votre vol à destination de la Nouvelle-Calédonie.


Arrivée à Nouméa le 5 octobre.